Vice Champion de France de Raid 2017 (FFTri / Raid LSN)

5h30, samedi 8 juillet, le jour se lève sur le mont Lozère et laisse augurer une longue et chaude journée pour ces championnats de France de raid multisports – FFTRI.

IMG_6069Avant le départ chacun pense à son remède pour lutter contre la chaleur : certains espèrent trouver des fontaines d’eau pour pouvoir se baigner, d’autres ont pris des vêtements rafraîchissants (sorte de T-shirt molletonné qui tient au frais). Pour la team FMR composée de Julien Moncomble, David Barranger et Benjamin Coutand et la team FMR Mixte avec Julie et Lucie Croisant et Clément Valla, la tactique : un départ “tranquille” et aviser ensuite.
IMG_60956h : top départ donné au son du klaxon.
Comme prévu le rythme est raisonnable pour ce premier trail de 9 km qui nous fera passer par le point culminant du département : le mont Lozère. Superbes paysages qu’on peut apprécier : on n’a pas encore les yeux rivés sur les pieds du copain de devant !
S’enchaîne ensuite un VTT’O d’une dizaine de kilomètres où beaucoup d’équipes se regroupent et on termine cette section avec quasiment une dizaine de team. Une chose est sûre : le niveau est élevé et homogène !
IMG_6360La CO qui suit ressemble plus à un enchaînement de poste avec une file indienne d’équipe ! Tout le monde est discipliné au pointage des balises : une petite file d’attente se crée et chacun attend gentiment avec son ticket.
Une fois que cette CO est terminée, les choses sérieuses commencent avec en plat de résistance un VTT de 27 km. Notre joyeux peloton commence par une belle descente… Mais hélas pas sur le bon chemin, faut dire que l’orientation est piégeuse dans ces coins avec beaucoup de variations de reliefs ! Remontée en sprint pour tout le monde puis descente cette fois sur le bon itinéraire. La montée suivante sur la route pendant 2-3 km nous permet de prendre un bon rythme et de doubler un bon paquet d’équipes. Au sommet Julien profite d’une fontaine pour se baigner ! Le VTT se termine ensuite assez bien pour nous et on en vient même à se dire “Ah il est pas si dur ce VTT !” en référence au briefing de la veille où Benjamin Monnier avait précisé que cette section allait être dure… Mais on verra plus loin, il parlait du VTT suivant ! Gloups !
Allez on pose les VTT et on part sur le trail en 2° position avec 15 min de retard sur les 1° : Team 2 Raid. On est agréablement surpris car on avait aucune idée de notre place ! Alors là moral au beau fixe, tout roule : on court en montée, en descente, sur le plat, ce qui nous permet de finir le trail avec 10 min de retard sur les 1°.
IMG_6548On enchaine avec un VTT roadbook qui est la grosse section de ce raid ! Et là effectivement oui c’est dur ! Le début est bucolique : montées et descentes sympas, rencontre d’un troupeau de brebis et d’un patou (gentil seulement si tu descends du vélo il paraît… On n’a pas testé qui allait le plus vite : le VTT ou le patou alors on est descendu du VTT et passé à pied), croisement avec quelques ânes. La suite est plus délicate : une gros poussage VTT de 3 km pour monter jusqu’au plateau !
Julien nous prévient “les gars s’est écrit ça va piqué !” David : “on va pas monter jusqu’en haut quand même ?”… Pas de réponse ! Il doit être 11h et le soleil tape bien dans ce vallon, il fait chauuuud ! Au bout d’un moment David nous précise “on a fait 1 km”… Bon on espérait tous en avoir fait 2 voire 2,5 mais on continue à pousser jusqu’en haut où on est content d’arriver sur le plateau et de se dire “allez on a quasiment terminé la journée”… Bon ça on sait que c’est juste pour le mental, on a tous conscience qu’il reste au moins 5 h, mais le plus dur est fait, a priori !
Toutes les équipes ont bien souffert de la chaleur, dans la team FMR mixte, la phrase la plus utilisée dans cette montée a été “tu as vu le haut ??” Julie demandant à Clément qui avait pris un peu d’avance et redescendait pour pousser le vélo de Julie.
On enchaine sur une belle CO où tout se passe bien. David le doigt presque dans le trou pour pointer une balise se rend compte de justesse que c’est pas le bon numéro de poste, l’autre est juste derrière le monticule d’à côté ! Ouf !
La grande question de la fin de la CO est : “est-ce qu’on met nos chaussures de VTT pour le dernier VTT de 3 km ?” Décision prise : “on part avec les chaussures de trail !”. On aime bien se prendre la tête pour gagner (voire perdre) 10 sec des fois !
On finit la 1° partie de la journée par un trail de 3 km pour rejoindre un arrêt chrono et une descente en rappel. On arrive avec une dizaine de minutes derrière les premiers, plutôt satisfaits ! On en profite pour manger, boire, se reposer un peu avant de descendre le rappel de 100 m de haut.
IMG_7062IMG_6950IMG_6926 Impressionnant cette histoire ! Benjamin est pas forcément le plus à l’aise. L’idée : “descendre sans trop regarder en bas mais bien fixer la falaise devant”. Pour la vue ? On repassera et on a déjà eu le temps d’en profiter en haut !
Allez on finit cette journée par une section “kayak-trail” de 10 km de long. Section qui a été rendue éprouvante par le niveau d’eau très bas de la rivière qui impose de sortir et pousser le bateau régulièrement. Au moins c’est revigorant !
IMG_7130IMG_7148On termine la journée en 2° position 20′ derrière. Contents mais usés ! Il nous reste plus qu’à profiter de l’excellent cantal de Lozère et de la Quézac pour se refaire une santé : le lendemain le départ va être rude !
L’équipe mixte arrive quant à elle en 12° position au scratch : belle perf pour cette première journée éprouvante !
4h le dimanche 9 juillet : chacun prend son petit-déj : sucré pour certains et salé pour d’autres : une légende raconte qu’un équipier de l’équipe Ertips aurait mangé 500 g de boulgour à l’oriental !
4h30 : le départ est donné, ça court fort sur le 1° km de plat, puis on commence une montée de 300 m de D+. Au bout de 5 min de montée, on se sent bien et on décide de passer devant pour essayer de distancer les 1° de la veille ! Avec tous nos efforts, on arrive bien à prendre 20 sec sur la fin de la montée (bon allez il reste plus que 19’40” à reprendre !). Finalement au gré des choix d’orientation des uns et des autres, on se retrouve à 10 équipes en même temps à la balise 2 ! La discipline de la veille est oubliée : tout le monde est agglutiné autour de la balise ! Quelques phrases entendues à la volée “Et c’est à moi j’étais là avant !” “Et mon coéquipier a déjà poinçonné, c’est à moi !” “Les mixtes, laissez passer les mixtes, on est à la bagarre !”. Bref beaucoup d’agitation dans la bonne humeur pour qu’on arrive finalement à 10 équipes au début du canoé ! Dans cette section on s’en sort pas mal et on a appris une chose : un kayak seul avance moins vite qu’un biplace ! On arrive 4° dans le super village de Saint Enimie après avoir sillonné les magnifiques gorges qui enserrent la rivière. Sortie du bateau, il faut maintenant qu’on monte sur le Causse. C’est simple : 400 m de D+. Même tactique que la 1° montée : on se donne pour devancer les 1° au général… Même résultat aussi : au sommet on arrive avec 10 secondes d’avance ! Laaaarge !
On poursuit avec un VTT’O qu’on parcourt à 3 équipes : Team 2 Raid et Team 2 Raid mixte (chapeau à eux). La dernière montée de ce VTT aura raison de nous et on laisse filer ces 2 teams. La journée se poursuit par une jolie CO puis un VTT roadbook qui se passent sans fausse note, malgré un joli roulé-boulé de Benjamin dans la descente !
On arrive à Mende aux alentours de 10h, juste avant l’orage, en 2° position au classement Homme et 3° au général. Chapeau aux 2 équipes de Team 2 Raid qui terminent devant ! La team mixte aura eu moins de chance avec le temps : l’orage leur a fait terminé la course mouillés et sur un terrain rendu très glissant ! Ils finissent 14° au général et 5° mixte !
podiumLSN2017Pour faire court : un super week-end avec deux équipes inédites qui ont très bien fonctionné et une organisation aux petits oignons dans des paysages à couper le souffle ! Merci à toute l’équipe de LSN, On reviendra !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *