ARWC : Learning by experience

Championnats du Monde 2017 de Raid (ARWC) 

7ème place du Team FMR

Wyoming – USA – 760 km – 93 heures

Le Wyoming est l’état le moins peuplé des US et est composé de montagnes avec notamment les parcs de Yellowstone et du Grand Teton mais aussi de grandes plaines… très grandes plaines… trop grandes plaines ! On s’attend donc à ne pas trop croiser l’autochtone et à affronter la monotonie.

L’équipe alignée est inédite, avec un “nouveau” dans le groupe.

Les chargeurs sont pleins, on est prêt à dégainer !

Les chargeurs sont pleins, on est prêt à dégainer ! Lucie compte bien tous nous attacher…

Le kilométrage en VTT est démentiel (500 bornes), on décide donc de monter des pneus quasi slicks et de bricoler des “portes bagages” pour se délester des sacs et ainsi se préserver le dos et le fessier.

170812Day30312-X2

Autre nouveauté, le packraft – genre de petit canoé gonflable 2 places – qui pèse environ 4kg et que l’on peut assez facilement mettre dans un sac. Assez maniable, faut-il encore savoir le gonfler, le plier et faire les bons choix de siège pour être efficace.

20729678_909717802535699_252533181387791822_n

Lucie met la pression ! (ou joue du pipo)

————————————-

Jeudi 10 Aout, 5h30 du matin, distribution des 36 cartes. Analyse et choix d’itinéraires pendant le trajet en bus de 5h de Casper à Jackson Hole. Les treks se feront sur des cartes au 1/50 000° et le VTT sur du 1/100 000°.

170810cct-day-one0020-XL

A 13h départ, trail rapide puis enchaînement avec le premier packraft. On est dans le groupe de tête, cool.

_DSC0540-S

Tout le monde il est là.

La section de 30km sur la Snake River se déroule plutôt dans la douleur car nous avons un siège qui se dégonfle, ayant pour conséquence une position inconfortable et assez peu efficace.

Clément est bien bas dans le bateau, position inconfortable mais faut avancer.

Clément est bien bas dans le bateau, pas très efficace mais faut bien avancer.

Après 5h de course, le premier gros morceau se présente avec un trail de 60km, sans aucune balise. Il s’agit de traverser un massif sans fioriture par ligne de crêtes. Le spray anti-ours obligatoire est à portée de main mais on a déjà paumé une frontale, par grave, on sort la led de secours qui allume au moins à 1 mètre.

On entre alors dans la première nuit et un groupe se forme en tête de course, avec les stars Néo-Zélandaise de Seagate, les Américains de AMK et les suédois de Haglofs. Le rythme est régulier, on s’accroche pour rester au contact des tous meilleurs.

Chez Haglofs et AMK des coureurs sont en difficulté avec des vomissements et des débuts de déshydratation. De notre côté on subit aussi un peu avec la chaleur étouffante et l’altitude (toute la course se déroulera entre 1500 et 3000m).

On lâchera un peu prise dans une montée sévère ou Seagate partira seul devant (adieu…). 3 heures plus tard, c’est le drame avec une belle bévue de navigation. Une erreur de parallèle entre deux sommets dans le même axe couplée avec des écritures sur la carte qui ne sont pas dans le sens du nord… nous voilà parti à 90 degrés pour visiter la pampa américaine. Pfff…

En vert ce qu'il faillait faire, en bleu ... team FMR !

En vert ce qu’il faillait faire, en bleu … team FMR !

2h de perdues sur cet itinéraire et surtout un gros coup au moral. Plus un bruit dans l’équipe et soupe à la grimace… Il nous faut se remobiliser pour nous remettre dans le match.

A 6h30 du mat’ (19h30 de course) les boites VTT sont en vue, elles sont même recouvertes de givre, ça caille ! On part sur le 1er VTT et ses 133 km (on est alors 9ème). Très roulant, on mettra 7h30 avec un bon rythme.

Les vestes sont de sortie, pourtant c'est le désert !

Les vestes sont de sortie. Attention, chemins très techniques !

A notre surprise, on est revenu à la 5ème place à quelques minutes des 4èmes avant les 65km de trail et sa navigation fine en perspective. On repart super-motivé avec en bonus un burger chopé à la transition. Vincent part en slip, son collant est trop chaud.

L’orientation est délicate effectivement. Il faut parfois couper dans la forêt dans un chaos d’arbres au sol tel un mikado : dessus / dessous / à gauche / à droite… ça va pas vite. Une balise va nous coûter pas mal de temps, mais l’erreur est ici plus acceptable, finesse de lecture de carte, estimation des distances et potentielle distorsion (il faut toujours se donner raison pour se rassurer).

20799502_910015722505907_4134672844982772365_n

On prend également notre première heure de sommeil après 33h de course et on avale une purée en sachet à l’eau froide, un délice ! Lucie a froid et ne ferme pas un œil.

La suite du trail reste délicate en orientation mais avec le sommeil pris, nous repartons plein gaz. Ca cause français dans le bois car les Frenchies de Naturex et LSN nous ont rejoint.

Arrivé au petit matin dans un village très « western’s style», on repart 5ème.

Un des rare village croisé lors du périple

Un des rare village croisé lors du périple. Ambiance Western.

La section suivante de de 58km de”vrai VTT” passe vite, avec des montées bien sévères dans les alpages et une belle descente sur la Sinks’Valley où nous attendent un rappel et une petite spéléo (on est alors 4ème).

On tergiverse entre consignes et balisage un peu anarchique de l’orga pour se rendre dans la grotte puis au sommet de la falaise. On paume près de 30 minutes sur les meilleurs chronos (ce qui est énorme sur une section d’une heure !).

Par ici ou par là ?

Par ici ou par là ? Moment de flottement !

Vient ensuite le gros morceau qui fait peur : 264km de VTT et une 3ème nuit à passer sur le vélo, pas simple. Fort de nos 2 précédentes sections à VTT concluantes, on part sur un bon rythme, avec l’espoir de grignoter des minutes sur les équipes de devant. Face au vent dans les grandes plaines du Wyoming on s’organise, on prend des relais. Cela fonctionne plutôt bien, au point qu’on dépasse notre changement de direction, et on est contraint à faire demi-tour après presque 12km ! C’est la deuxième énorme boulette que l’on qualifiera d’étourderie. 4 équipes nous passe devant dans l’intervalle de temps, on ne les reverra plus…

A 1/3 de la section, 2ème pause dodo de 45 min sur une Rest Area avec une belle pelouse verte, au top ! Si ce n’est l’arrosage automatique qui se met en route et nous voilà détrempés… marrant après coup mais seulement après coup ! On se décale et on dormira les 4 sur le paillasson du bâtiment.

Le 4ème jour se lève (après 70h de course) sur les immensités désertiques et ventés du Wyoming. Peu de villages, quelques hameaux au loin, et des maisons abandonnées. Le soleil nous redonne de la vigueur pour aller à la transition suivante. Aucune équipe en vue, ni devant, ni derrière. A 11h30, on termine enfin cette section, sur laquelle on aura passé 22h (264km + 25km bonus et 1h d’arrêt).

Paysages désertiques pour cette section VTT interminable !

Paysages désertiques pour cette section VTT interminable !

On est rincé en arrivant sur la transition VTT / Packraft, il faut ranger les vélos dans les boites de transport, mettre les packrafts dans les sacs à dos et faire le plein de nourriture… On repart sous un soleil de plomb où l’on croise quelques antilopes, un beau serpent qui se dresse devant nous !

A la recherche du lac...

A la recherche du lac… Les sacs sont lourds, difficile de courir.

Après 2h à éviter les petits mais agressifs cactus, on arrive enfin au bord du lac pour gonfler les bateaux. Un bel orage rafraichit notre quatuor puis le seul shop ouvert que l’on aura croisé nous permet de varier les plaisirs avec des sandwichs méga chimiques micro-ondables.

Enchaînement ensuite d’un portage et d’une jolie rivière manœuvrière au milieu des blocs rocheux bien glissants (Clément en sortira d’ailleurs le fessier endolorit).

170815cct-day-six0212-XL

Petite liaison de 10km sur la route pour rejoindre le lac suivant, les bateaux sont dans les sacs. Repos d’une heure à l’abri avant d’attaquer la dernière ligne droite.

Hôtel 3 étoiles selon Lucie pour le dernier somme de la course

Hôtel 3 étoiles selon Lucie pour le dernier somme de la course

La lune est présente, on éteint les frontales pour mieux apprécier les rives du lac et trouver l’endroit pour débarquer. On constate que l’un de nos bateaux prend l’eau. Une fois sur la rive, on inspecte et trouvons un trou assez énorme sur le fond. Réparation rapide (trop rapide…) et départ dans la foulée pour les dernier 33km sur une rivière large au courant lisse. Section que l’on qualifiera de soporifique et une température vraiment basse, qui vaudra malheureusement à nos amis de LSN une hypothermie mettant fin à leur course exemplaire.

Pour cette 4ème nuit, la fatigue est bien là, Lucie et Vincent ont un dialogue surréaliste : “je rangerai bien les bocaux sur cette étagère” “oui mais seulement si tu prends un stylo bille pour remuer la ratatouille”… Pendant ce temps là, la réparation de fortune n’a pas tenue et Baptiste est assis dans l’eau.

170815Day4-60588-XL

Dernière transition difficile au lever du jour, Baptiste est gelé et souffre de maux de ventre, il n’a rien avalé depuis 12h. Lucie quant à elle est en pleine forme, elle nous fera mal dans la dernière bosse. La section est simple (54km et 1000m de D+ à VTT), il nous faut passer la chaîne de montagne que nous sépare de Casper.

A 9h15 lundi, on valide le dernier poste au sommet, il ne nous reste plus qu’une longue descente vers Casper. A 9h53, on franchit la ligne de ce championnat du Monde ARWC à la 7ème place, un sacré morceau.

Arrivés 12h avant nous, les NZ de Seagate, une nouvelle fois vainqueurs

Arrivés 12h avant nous, les NZ de Seagate, une nouvelle fois vainqueurs. Naturex, 1er français termine 5ème.

———————————————————————

Sacrée expérience que cette course qui nous servira pour la suite. Franchir la ligne est toujours une satisfaction, plus de 760 bornes tout de même (voir un peu plus pour nous… no comment…) !

L’orientation, une des clé de la performance.

Place désormais à la récupération et aux tartines de beurre de cacahuète, des rêves déjà plein la tête pour 2018 ….

Les sponsors, aide indispensable, MERCI !

Les sponsors, aide indispensable, MERCI !

 

Le site de la course : www.cowboytoughwy.com

Le suivi : http://live.arworldseries.com/arwc17/

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *