Champion de France Raids Multisports FFTri 2022 – Catégorie Homme

2 semaines après et sous la pression de notre équipe féminine, voici le CR de l’équipe Homme avec des photos qui vont bien par @Photogractif. Y’a plus de monde quand il s’agit d’écraser les pédales ou de plier les pagaies que de prendre le clavier. Donc, Valla s’y colle :

2022, année un peu mi figue mi raisin pour ma pomme, avec un abandon sur le Gévau sur fracture du mental, un abandon sur le GRAM sur problème digestif pour le jeune Clem et enfin un Do Not Start au raid Nature 42 pour cause de lumbago! Confiance au max!

Donc, à j-10 du France de raid je fais pas mal d’huile car je suis pas vraiment à 100%. Test trail puis test VTT à j-7 et J-6 et la décision est prise de ne pas demander à David de me remplacer.

Une préparation matos un peu chaotique dans la semaine puis la finalisation des sacs après le brief avec Vincent Faillard qui est tendu comme un cadet avant course et enfin le dodo d’avant course! On soigne l’équilibre acido basique comme on peut.

Côté stratégie on a une équipe ultra compétente, tout le monde peut tout faire, un luxe. On s’attend à voir des équipes très fortes dans certaines disciplines mais on espère tirer notre épingle du jeu notamment sur les enchainements et la longueur. On sait aussi qu’il faudra pas trop faire les gros bourricots et se mettre mal entre nous (une spécialité Montagny / Faillard)

Prologue RAS, on fait le job et les gaziers Vince et Gaut ayant bien répétés leurs gammes sur le gonflage / dégonflage packraft ils embarquent pour la première section.

Section2 : VTT suivi, je récupère Gautier à la sortie du packraft; quel plaisir pour une fois de ne pas sentir chacune de ses accélérations! La encore pas grand chose à dire si ce n’est qu’on se régale, petit single, pilotage, crachin lozérien, tout y est.

Section 3; un Faillard frais – ça pique. On part donc à 3 dans cette super CO, carte bijou et tapis de mousse en forêt comme on aime (presque aussi beau que le Pilat) on se régale, peu de faute (une 30aine de secondes lâchées sur la section) et Gautier commence à montrer des signes de fatigue, enfin.

A ce jeu je me dis que je suis le prochain sur la liste. Pas manqué, section 4 Vince reste, Gautier sort et donc je reste aussi! Dans le mal, Vince est ultra facile, il m’attache et on commence à se demander s’il ne faudrait pas changer le binôme sur le denier morceau de la journée… Il me remonte le moral et me sort toutes sortes d’excuses bidon pour que je reste sur la section 5. N’ayant pas toute ma lucidité j’accepte et du coup je mange pour essayer de repartir dans un rythme correcte à pied.

Section 5 ou comment passer autant de temps sur un section que sur les 4 précédentes! Et mon Faillard qui a finit sa journée!

Gautier embarque le mort et on glisse dans le premier vallon direction le premier poste de la section. Un truc plutôt jouable sur le papier, vallon, ruisseau, ruisseau, flan propice à la course d’orientation zone de falaise et mouvement de terrain… Voilà. Mais en fait on a aussi basculé du côté obscur du raid !!! (Aventuuuure) arrivés sur zone on oriente à 2, Gaut trouve qu’on est déjà loin, moi l’inverse, on commence la battue et à refaire la carte… Recalage, attaque à flanc, put**** y’a quand même un paquet de falaise dans le quartier… 17 minutes plus tard nous voici enfin au poste, quelle bande de pitre! La suite se déroule mieux, le canyon me permet de me refaire la cerise, en mangeant copieusement entre deux vasques.

Sortie de canyon, petit pas de 5+ pour rejoindre la route et traversée à la nage avant de se plier le premier des deux maxi pétards de fin de course. On louvoie dans les fougères et on arrive avec soulagement au gel chrono. Rappel 5 étoiles et dernières barres avant de se finir dans un ultime effort. Mon dos commence à sérieusement tirer en descente. On est collé mais on se dit qu’on sera pas les seuls à dérouiller sur la fin de section.

Arrivée de la première journée, on retrouve le mec le plus frais de l’équipe à qui on prévoit un programme complet pour le lendemain!

Courte nuit sous la tente avec ce qu’il faut de baume du tigre pour espérer repartir le lendemain. Nos copines Lucie / Sandrine /Noémie et beaucoup d’autres équipes auront une nuit encore plus courte.

Jour 2 : trail full gaz

Pas de pitié pour les croissants, ni pour les vieux! On se fait secouer par une équipe qui va vite, Olivier BLANC TRANCHANT – OBT et François VILLECHENON qui nous éclatent dans la montée de 400 de D+. Avec Vince on se regarde mais on se dit surtout qu’on fait déjà de notre mieux!

Section 2 – VTT : les gars de l’Ain n’ont rien cassé! Dans le même temps je passe pas loin d’être en retard à la transition et on enchaine pour les 4 dernières sections ensemble!

Petit trail + corde, régal et parcours exigeant, pas trop le temps pour lever la tête. S’en suit un Packraft & Kayak nous permettant de confirmer que 2 gros dans un packraft c’est trop. Dernier VTT’O, avec ma forme de chips je suis contraint de constater que je n’arrive pas à suivre le rythme et notamment la lecture! Gautier mène la danse et Vincent à la 2ème carte, une première pour moi de ne pas avoir la carte!!! RIP l’amour propre again!

Enfin, ultime CO au 4000ème – ça va très vite! Quelques erreurs (sur la 13 notamment) mais on se régale et coupe la ligne avec la banane. Tout ça grâce aux bénévoles, aux organisateurs et à la bonne ambiance relaxe dans l’équipe ayant permis de gérer les diverses galères du weekend!

Une master class de raid proposée par Chassesac Sport Nature et Lozère Sport Nature. Ajouté à cela notre équipe de reporters Cédric Lauzier @Photogractif  et Clément Coulon (futur Champion d’Europe de Raid 🙂 ) et on repart avec la confiance à bloc pour la saison 2023 et des images plein les yeux et plein la page du team 🙂

RDV en 2023 avec un maxi plateau et une belle course on l’espère!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *